Acteurs Bretons de la coopération internationale et de la solidarité

Région BretagneActeurs Bretons de la coopération internationale et de la solidarité
Ajouter un commentaire

Festival du livre de la mer et de l'aventure

Binic / 28.29.30-03-2014 / Les Escales de Binic

affiche binic

La 5ème édition du festival, toujours placé sous le signe de la découverte, de l'accès gratuit à la culture (tables-rondes, exposition, films...) et des rencontres avec les auteurs adultes et jeunesse, mettra cette année Haïti à l'honneur, en accueillant trois auteurs en provenance du Département de la Grand'Anse à Haïti, partenaire du Département des Côtes d'Armor dans le cadre d'une coopération décentralisée initiée en 2010.

Pour tout savoir sur le festival, consulter le blog

FOCUS SUR HAITI

Présentation des auteurs haïtiens (extrait du blog du festival)

Ils ont en commun la passion de la langue française que chacun d’eux sert avec sa sensibilité propre et avec une exigence absolue de qualité. Tous trois sont attachés à leur terre natale, et plus précisément au canton de la “Cité des Poètes” ainsi qu’on appelle l’arrondissement de Jérémie, département de la Grand’ Anse.

bandeau-haiti.jpg

Jean-Claude Fignolé. Figure marquante d’Haïti, et d’abord de Grand’ Anse bien sûr, cet homme aux multiples talents a refusé de cumuler les responsabilités politiques, mais il ne peut nier le cumul de ses qualités ! Curieux de tout autant qu’il est simple, économiste, agronome et légiste, journaliste et critique littéraire, il devient vite un écrivain très remarqué,
personnalité influente dans le mouvement “spiralisme”. Il saura, quand nécessaire, s’impliquer dans la politique locale pour le canton de Jérémie, puis se retirer. Il est pour nous ce romancier au récit précis, aux phrases sculptées sans affèterie, qui vous emmène dans son univers.

Claude C. Pierre. La langue de ce poète est classique, sa rythmique beaucoup plus personnelle, s’adaptant aux thèmes qui l’inspirent. Après avoir enseigné en Haïti, chassé par la dictature Duvalier il a passé dix-sept années au Canada, notamment comme professeur de littérature contemporaine à l’université d’Ottawa. Revenu au pays natal, il y poursuit depuis aussi bien l’enseignement de haut niveau que l’alphabétisation. Sa poésie est si élaborée qu’elle en paraît
naturelle dans la musique que libèrent les mots.

Evains Wêche. Voici un nouvelliste déjà remarqué, déjà primé, dont la langue s’adapte charnellement à son île, aux thèmes qu’il traite avec l’audace de ceux qui sont marqués par la culture des siens et par la langue classique la mieux maîtrisée qui soit. Lui aussi fait partie de ces universitaires qui ont choisi de revenir travailler dans leur ville natale… même s’il ne peut pas vivre de sa plume. Il est prêt à s’élancer sur toutes les expressions littéraires, prêt à s’enrichir de toutes les rencontres.

DOCUMENTAIRE “Haïti, les Oubliés de la Province”suivi d'un débat avec les auteurs
16h I ESTRAN (étage, petite salle)

Au sud-ouest d’Haïti, dans le décor idyllique du département de la Grand’Anse, l’existence est un combat au quotidien. Qu’ils soient pêcheurs ou paysans, nombreux sont ceux qui veulent en finir avec un archaïsme qui les condamne à la misère. Un environnement où l’on est obligé de détruire pour survivre, des ressources marines qui s’épuisent. La prise de conscience est bien là, mais les alternatives manquent.
Face à l’indifférence de l’État et aux carences de l’aide internationale, ces hommes et ces femmes ont décidé de prendre leur destin en main. Pas tout seuls. Des projets de développement innovants ouvrent pour eux des fenêtres vers d’autres possibles.

Un documentaire de 54 minutes, diffusé en présence des réalisateurs Nicole et Gilbert Balavoine, ainsi que de Jean-Claude Fignolé.

Une exposition sur la Grand'Anse sera également présentée.

Fignole.jpg