Acteurs Bretons de la coopération internationale et de la solidarité

Région BretagneActeurs Bretons de la coopération internationale et de la solidarité
Ajouter un commentaire

Mordelles / 3 au 14 avril 2013 / Festival Ecran d'Afrique 2013

Affiche ecran d'afrique

Du 3 au 14 AVRIL 2013. Les membres de l'Association SADA, de MORDELLES (Ille-et-Vilaine), sont à l'initiative de ce festival avec la contribution de Romillé Solidarité et APALEF, et , pour le 10ème anniversaire, ils ont choisi comme thématique : Les habitants des régions Sahéliennes.

L'association culturelle de la Ville de MORDELLES, l'AMOCAS (son site) , coordonne les événements au programme cette année. Plusieurs temps forts viennent jalonner cette édition 2013, la projection de films primés, dont certains en présence du (de la) réalisateur(trice), un grand concert de "Blues Touareg" à l'Antichambre , des expositions photos et de peinture, la présentation d'art africain et d'ouvrages littéraires africains.

4 cinémas s'associent cette année à ECRAN D'AFRIQUE : La Bobine (Bréal / Montfort), Le Celtic (Saint-Meen Le Grand), Korrigan (Romillé), et La Cane (Montfort sur Meu). La programmation est particulièrement dense, voir sur le flyer les horaires proposés.

Mercredi 3 Avril : Inauguration du Festival. Mairie de MORDELLES.


Mardi 9 Avril : Conférence donnée par Anne Ouallet ,Maître de conférence à l'Université de Rennes2. 20h30 . Antichambre, MORDELLES.
 

Les régions sahariennes et sahéliennes dans leur diversité humaine.
Présentation géopolitique et économique de cette région (tout
spécialement le Mali).
  

Vendredi 12 Avril : Grand Concert du groupe TERAKAFT. 20h30 . Antichambre, MORDELLES.
Terakaft

Blues - Rock . Dernier album paru en 2011 : Aratan N Azawad
Sont actuellement en tournée internationale (Etats-Unis, Europe...), et
participeront au prochain Printemps de Bourges
(avec Patti Smith, C2C, M ...).

 
Dimanche 14 Avril : Soirée de clôture, avec la projection du film "Notre étrangère",en présence de la réalisatrice Sarah BOUYAIN. La Bobine, Bréal / Montfort.

Flyer du festival : flyerinterieur.pdf flyerinterieur.pdf avec toute la programmation,
flyerexterieur.pdf flyerexterieur.pdf en particulier celle des cinémas.

Des expositions vous seront également proposées pendant la durée du festival :

Du 02/04 au 18/04, hall de la Mairie de LE RHEU : Peintures sur le thème du Sahara,
par Ahmed AÏDOUD

Du 03/04 au 14/04, à ROMILLE : Photos de paysages Touaregs,
par l'association TAFLIST

Du 03/04 au 18/04, à la mairie de MORDELLES : Formes et couleurs de MAURITANIE,
par Marie Françoise DELAROSIERE

Films à l'affiche pendant le festival :


affiche-la-pirogue-1.jpg

La Pirogue. France - Sénégal - Allemagne. De Moussa TOURE. 2012
6 fois nommé à CANNES 2012, dans la catégorie "Un certain Regard".
"Un village de pêcheurs dans la grande banlieue de Dakar, d’où partent
de nombreuses pirogues. Au terme d’une traversée souvent meurtrière,
elles vont rejoindre les îles Canaries en territoire espagnol. Baye Laye
est capitaine d’une pirogue de pêche, il connaît la mer. Il ne veut pas
partir, mais il n’a pas le choix. Il devra conduire 30 hommes en Espagne.
Ils ne se comprennent pas tous, certains n’ont jamais vu la mer et
personne ne sait ce qui l’attend."


affiche-sababou-1.jpg

Sababou. Documentaire français. De Samir Benchikh. 2012
Sababou croise le destin du chanteur ivoirien Tiken Jah Fakoly ainsi que
de 3 habitants de la ville d'Abidjan. Le but du cinéaste Samir Benchikh
était de réaliser un documentaire qui montre de manière positive l'Afrique
ainsi que les combats de ses habitants pour vivre de la meilleure des façons.

 

affiche-kirikou.jpg

Kirikou et les hommes et les femmes. Animation, français. De Michel Ocelot. 2012

"Le grand-père nous accueille dans sa grotte bleue, pour de nouvelles confidences. Il restait encore de beaux souvenirs de l'enfance de Kirikou à évoquer : les moments où il a aidé les hommes et les femmes de son village et d'ailleurs...
Il nous raconte alors comment Kirikou, grâce à sa bravoure et son intelligence, est venu au secours de la femme forte, dont le toit de la case avait été détruit par Karaba. Il nous apprend par quelle astuce le petit héros a retrouvé le vieux grincheux, qui s'était égaré dans la savane, puis comment une griotte menacée par la sorcière a finalement pu transmettre son savoir aux habitants du village. On découvre aussi le secret d'un mystérieux monstre bleu, et enfin, grâce à une flûte liée à la famille de notre héros petit et vaillant, le pouvoir magique de la musique. "


affiche-notre-etrangere.jpg

Notre étrangère. Comédie dramatique, franco-burkinabé. Par Sarah Bouyain. 2011

"Suite au décès de son père, Amy, une jeune métisse vivant en région parisienne, revient à Bobo au Burkina Faso, pour chercher sa mère dont elle a été séparée à l’âge de 8 ans. Elle ne revoit que sa tante. Amy entourée d’une cour familiale aussi rassurante qu’étouffante, va et vient dans une ville où elle n’a plus de repère.
Mariam, une burkinabé de 45 ans, est technicienne de surface et vit à Paris dans l’espoir de
retrouver sa fille. Depuis peu, elle a rencontré Esther, cadre dans l’entreprise où elle fait le ménage. Ces deux femmes solitaires apprennent à s’apprécier."


apres-la-bataille-affiche1.jpg
Après la bataille. Drame franco-égyptien. Par Yousry Nasrallah. 2012

"Mahmoud est l’un des "cavaliers de la place Tahrir" qui, le 2 février 2011, manipulés par les services du régime de Moubarak, chargent les jeunes révolutionnaires.
Tabassé, humilié, sans travail, ostracisé dans son quartier qui jouxte les Pyramides, Mahmoud et sa famille perdent pied…
C’est à ce moment qu’il fait la connaissance de Reem, une jeune Egyptienne divorcée, moderne, laïque, qui travaille dans la publicité. Reem est militante révolutionnaire et vit dans les beaux quartiers. Leur rencontre transformera le cours de leurs vies…"

 

affiche-les-chevaux-de-dieu.jpg

Les chevaux de Dieu. Drame franco-Marocain-Belge. Par Nabil Ayouch. 2012.

6 Nominations à Cannes 2012.
"Yassine a 10 ans lorsque le Maroc émerge à peine des années de plomb. Sa mère, Yemma, dirige comme elle peut toute la famille. Un père dépressif, un frère à l'armée, un autre presque autiste et un troisième, Hamid, petit caïd du quartier et protecteur de Yachine. Quand Hamid est emprisonné, Yachine enchaîne les petits boulots. Pour les sortir de ce marasme où règnent violence, misère et drogue, Hamid, une fois libéré et devenu islamiste radical pendant son incarcération, persuade Yachine et ses copains de rejoindre leurs "frères". L'Imam Abou Zoubeir, chef spirituel, entame alors avec eux une longue préparation physique et mentale. Un jour, il leur annonce qu'ils ont été choisis pour devenir des martyrs…"

 

affiche-africa.jpg

Africa, le sang et la beauté. Documentaire franco-russe. Par Serge Yastreb. 2012

"A la découverte des peuples autochtones africains, leurs traditions, leurs mœurs, leurs modes de vie. Ces héros ont pour noms : les Bochimans, les Pygmées, les Berbères nomades, les Surmas, les Hamers, les Himbas, les Yorubas, les Dogons… Tous vivent hors du temps et de l’occidentalisation. Tous préservent les coutumes de leurs ancêtres, croient en leurs propres dieux et protègent leur univers de la mondialisation."

 

affiche-aujourd-hui.jpg

Aujourd'hui . Drame franco-sénégalais. Par Alain Gomis. 2011

9 nominations à la Berlinale 2012.
"Dakar, la ville familière, grouillante, colorée… La famille, les amis, son premier amour, les manifestations, ses aspirations… Aujourd’hui Satché doit mourir. Il a été choisi. Aujourd’hui Satché vit comme il n’a jamais vécu."

 

affiche-normal.jpg

Normal ! Drame algérien. Par Merzak Allouache. 2012

"Après les émeutes de décembre et les premières marches pacifiques, alors que le printemps arabe commence en Tunisie et en Egypte, Fouzi veut réunir ses comédiens pour leur montrer le montage inachevé du film qu’il a réalisé deux ans auparavant sur la désillusion d’une jeunesse qui cherche à exprimer ses idées artistiques.
Il cherche un autre point de vue et surtout une fin et il compte sur les réactions à chaud des comédiens pour inventer une nouvelle résolution de son histoire, dans un pays soudainement soulevé par une vague de contestations.
Pendant la projection du film, le débat s’installe : quelle est la place de la création en Algérie aujourd’hui ? Comment créer sans se confronter à la censure ? Comment résister ? En réalisant des films ou en marchant vers une nouvelle révolution ?
Deux récits s’entrecroisent, fiction et réalité ? Débats et errances ?
Une nouvelle vision de la jeunesse algéroise d’aujourd’hui en plein questionnement politique et artistique."