Acteurs Bretons de la coopération internationale et de la solidarité

Région BretagneActeurs Bretons de la coopération internationale et de la solidarité
Ajouter un commentaire

Agir en Bretagne

« S'informer, comprendre, agir »

Manifestation dans les rues de Cali en Colombie ©CE

Dans un monde aujourd'hui interconnecté, où les décisions politiques et économiques ont des répercussions pour l'ensemble de la planète, nous pouvons, populations du Nord, en modifiant nos comportements, faire évoluer l'état actuel du monde.

La solidarité internationale, c'est aussi modifier nos propres mentalités, pour promouvoir des relations plus équitables entre sociétés du Nord et du Sud. Les actions à mener chez nous, au Nord, sont nombreuses et diverses. Les pages suivantes proposent des pistes concrètes d'engagement au Nord…

Chercher à savoir et à comprendre

Militer et témoigner

Eduquer au développement

Vouloir agir, c'est d'abord chercher à savoir et à comprendre :

  • La complexité du développement
  • L'interdépendance des pays et des peuples mais aussi leur diversité
  • Nos choix de société et donc de valeurs
  • L'impact de nos actes quotidiens, vecteurs potentiels de changement, aussi bien à l'échelle locale que mondiale.

Les quatre centres Ritimo (Réseau des centres de documentation et d'information pour le développement) de Bretagne représentent des lieux d'information de premier plan. Ces centres de ressources poursuivent une mission d'information du grand public, d'accompagnement et de formation du public scolaire ou encore des élus. Par l'éducation au développement et à la citoyenneté, ils viennent renforcer la solidarité internationale. Sur place, chaque centre dispose d'un important fonds documentaire et d'outils pédagogiques (films, jeux, expositions). Il est possible d'y consulter l'ensemble des bases de données de Ritimo, spécialisées sur les questions de solidarité internationale, les relations Nord-Sud, les droits de l'homme…

Les centres Ritimo relaient auprès du public breton les campagnes d'opinion portées par de nombreuses ONG du Nord comme du Sud. Ils fédèrent les semaines de sensibilisation nationale.

Militer et témoigner

L'exploitation des enfants, l'esclavage moderne, la dette des pays pauvres, le racisme, l'accès aux droits fondamentaux… autant de sujets sur lesquels se mobilisent de nombreuses associations. Manifestations, pétitions, actions symboliques permettent d'interpeller et de mobiliser société civile et décideurs, et sont à l'origine d'avancées significatives.
De très nombreuses associations agissent en soutenant les mouvements sociaux du Sud. Venir renforcer le combat de ces organisations est un véritable engagement pour un monde un peu plus juste.
Des manifestations régulières, comme la semaine de la solidarité internationale, la quinzaine du commerce équitable ou encore Alimenterre permettent de sensibiliser le grand public aux problématiques du développement. Elles sont aussi l'occasion pour ceux qui s'investissent d'une manière ou d'une autre dans la solidarité internationale de témoigner de leur engagement, de faire partager leur expérience et de proposer des pistes d'action.

Des outils pour éduquer au développement et à la solidarité internationale

Eduquer au développement, qu'est-ce que cela veut dire ?
C'est sensibiliser le grand public à la nécessité d'une solidarité internationale, pour contrecarrer les effets néfastes de la mondialisation et rééquilibrer les échanges Nord-Sud. Plus concrètement, c'est un processus éducatif inscrit dans la durée, construit et porté par une pédagogie qui doit aboutir à une modification des comportements.
De nombreuses associations de solidarité internationale bretonnes souhaitent s'inscrire dans cette démarche, c'est pourquoi elles proposent différentes modalités d'intervention :

  • En intervenant dans les établissements scolaires à la demande des enseignants
  • En proposant des outils d'information, tels que des expositions, des diaporamas…
  • En organisant des événements d'information (conférences, débats, cinéma…)

Les échanges scolaires (partenariats entre établissements du Nord et du Sud), reposant par exemple sur des échanges de courriers entre élèves d'ici et de là-bas, constituent une autre forme de sensibilisation et d'ouverture à l'international des jeunes bretons.

Vous vous interrogez sur vos motivations ? Vous souhaitez vous engager près de chez vous dans une action de solidarité internationale ? Vous cherchez des informations pour construire votre projet ? Vous vous préparez à partir ? Vous souhaitez partager votre expérience ? Il existe en Bretagne 4 centres Ritimo (lieux d'information et de documentation sur le développement) et 3 relais Ritimo. N'hésitez pas à les contacter !

• le CRIDEV à Rennes,
• le RESIA à Saint Brieuc,
• le CRISLA à Lorient
• le CICODES à Quimper

 . lBIJ, à Brest
• la  Pachamama, à Saint-Brice-en-Coglès
. le Centre de Ressources du Palacret à Saint-Laurent

 Il existe aussi la Maison des Citoyens du Monde à Nantes.

Vous menez des actions dans le cadre de la Coopération internationale et vous souhaitez présenter les actions que vous menez, alors enregistrez-vous dans la base des acteurs bretons .