Acteurs Bretons de la coopération internationale et de la solidarité

Région BretagneActeurs Bretons de la coopération internationale et de la solidarité

Les étapes indispensables d'un projet

bp6 ©Source: Conseil général des Côtes d'Armor

 

Identifier les objectifs

 

Elaborer le cahier des charges

 

Evaluer le projet

 

Prévoir la transmission du projet

 

Identifier les objectifs

Le projet doit répondre aux objectifs formulés par le partenaire du Sud, mais être élaboré conjointement. Cela nécessite d’abord, de la part du partenaire du Nord, un effort de compréhension du contexte d’intervention. L’analyse :

  • du contexte humain,
  • de l’espace géographique,
  • des infrastructures,
  • du climat politique,
  • des conditions socio-économiques,
  • de l’espace culturel,
  • de l’organisation institutionnelle,
  • des projets en cours dans la région…

… permettra déjà de mieux percevoir la complexité du milieu.
Les projets doivent bien sûr être cohérents avec les orientations des plans et schémas de développement, réalisés à l’échelle locale et disponibles auprès des collectivités concernées.
Il existe également des directives cadre par pays qui permettent d'inscrire les projets dans le programme du gouvernement local (santé, éducation...). Elles sont consultables auprès de Coordination Sud.

Elaborer le cahier des charges

Une fois les objectifs définis, il est possible de déterminer la finalité générale du projet (par exemple, faciliter l’accès de la population aux soins de base), et les différentes actions à mener pour y parvenir.
La faisabilité de chaque action doit être étudiée par les différents partenaires sur les plans technique, humain, puis financier, afin de choisir celles qui sont réalisables. La programmation sera certainement amenée à être modifiée au cours des opérations, c’est pourquoi le cahier des charges doit rester souple et adaptable.
La définition d’indicateurs quantitatifs et qualitatifs pour chacune des actions envisagées permettra d’évaluer leur réussite ou non.
En résumé, cinq étapes sont essentielles pour la réalisation d’un cahier des charges:

  • Faire l’inventaire des actions à réaliser
  • Elaborer un calendrier de travail
  • Répartir les taches et les responsabilités
  • Etablir un budget prévisionnel
  • Mettre en place un système de suivi et d’évaluation

Evaluer le projet

Evaluer, pourquoi faire ?

  • Dresser un bilan critique des actions, dans le dialogue avec les différents partenaires
  • Informer sur les actions engagées
  • Réajuster le programme en cours, ses priorités, ses actions, ses moyens

Il n’existe pas d’évaluation type, les critères sont à définir au cas par cas. Quelques orientations peuvent cependant être données pour aider au suivi et à l’évaluation :

  • S’interroger sur l’adaptation des solutions aux attentes des populations concernées
  • Comparer les résultats atteints avec les objectifs fixés
  • Comparer les résultats obtenus avec les moyens mis en œuvre
  • Apprécier les chances de poursuite de l’action, l’implication et l’autonomie des partenaires

Pour l’élaboration du cahier des charges, comme pour l’évaluation de projets, le F3E propose des cahiers méthodologiques en ligne. (http://www.f3e.asso.fr) Le F3E (« Etudier et Evaluer pour Evoluer ») est une association qui propose des outils d’étude et d’évaluation pour les organisations de solidarité internationale.

Prévoir la transmission et la pérennité du projet

Les actions d’appui au développement n’ont pas vocation à durer éternellement : l’appui le plus pertinent est celui « qui aide à se passer de l’aide ». Tout projet doit donc pouvoir se conclure et se transmettre aux intervenants locaux. Le désengagement progressif des initiateurs nécessite souvent de prévoir, au cours du projet, des formations sur la gestion du matériel et des comptes, pour que les partenaires s’approprient complètement les programmes et puissent les faire perdurer.