Acteurs Bretons de la coopération internationale et de la solidarité

Région BretagneActeurs Bretons de la coopération internationale et de la solidarité
Ajouter un commentaire

Les bretons se sont fortement mobilisés suite au séisme à Haïti

carte Haïti

Le 12 janvier dernier, Haïti a enregistré le plus violent tremblement de terre de son histoire. L'île d'Hispaniola (que se partagent Haïti et la République Dominicaine) se trouve en effet dans une zone sismiquement active, entre deux plaques tectoniques : la plaque nord-américaine au nord et la plaque caraïbe au sud.

Le 12 janvier, un séisme de magnitude 7 à 7.3 a ravagé l'Ile. Son épicentre s'est situé approximativement à 25 km de Port-au-Prince, la capitale. Une douzaine de secousses secondaires de magnitude s'étalant entre 5 et 5.9 ont été enregistrées dans les heures qui ont suivi.

Ce terrible séisme aurait fait plus de 227.500 morts (selon le bilan de la direction de la protection civile haïtienne du 23 février 2010). Il a entraîné 1 million de sans-abris et 3,5 millions de personnes sont affectées au total (le tiers de la population).

La communauté internationale s'est fortement mobilisée pour l'aide d'urgence, comme peut l'illustrer l'implication des acteurs bretons.

Les dons des collectivités bretonnes pour l'aide d'urgence et la reconstruction dépasseront les 400 000 € (voir les détails du recensement par collectivité). Ces dons viennent soit contribuer au financement d'ONG, soit abonder l'un des deux fonds mis en place au niveau national (le fonds de concours mis en place par le ministère des Affaires étrangères et européennes et le fonds créé à l'initiative de Cités Unies France).

La mobilisation des acteurs associatifs a également été très forte comme le montre un premier recensement réalisé par la CASI.

Afin d'organiser et de coordonner au niveau international les actions à mener dans le cadre de la reconstruction, une conférence se tiendra le 31 mars 2010 à New York, au siège des Nations Unies. Elle fera suite à la conférence de Montréal qui a eu lieu en février et au cours de laquelle a été reconnu, entre autre, la capacité du gouvernement haïtien à porter la reconstruction. Comme l'a rappelé Jean-Max Bellerive, Premier Ministre d'Haïti : « L'État haïtien est au travail dans des conditions précaires mais il est en mesure d'assurer le leadership que la population attend de lui

En savoir un peu plus sur l'Histoire de l'Ile d'Haïti