Acteurs Bretons de la coopération internationale et de la solidarité

Région BretagneActeurs Bretons de la coopération internationale et de la solidarité
Ajouter un commentaire

Zoom sur une association de tourisme solidaire en Afrique

La Case à Voyage ©La Case à Voyage
Publié le 07.06.2012

Entretien avec Claire Le Bris, Présidente de l'association La Case à Voyage

Des hébergements qui rapportent à l'accueillant….mais aussi au voyageur

L'association propose des hébergements chez l'habitant au Mali et au Sénégal, à des touristes voyageant seuls, en couple, en famille ou entre amis. Elle s'adresse aussi à des étudiants qui y partent faire leurs stages d'études d'un ou plusieurs mois. Elle organise en moyenne chaque année 100 séjours répartis équitablement entre les 2 pays (jusqu'à il y a quelques mois, car depuis mars 2012, en raison des problèmes sécuritaires qui touchent le Mali, l'activité touristique est stoppée dans ce pays).

Elle fonctionne en lien avec un correspondant local dans chacun des pays. Ce dernier est désigné comme référent des familles d'accueil et est en contact régulier avec l'association. C'est lui qui accueille les voyageurs à leur arrivée dans la capitale (Dakar et Bamako), ainsi la plupart des voyageurs est accueillie chez lui au départ. Il peut aussi conseiller les voyageurs en fonction de leurs envies et de leurs besoins. Ces 2 correspondants sont indemnisés chaque mois par l'association et font chaque année le point avec les familles.

Un réseau de 16 familles au Sénégal et une douzaine au Mali s'est constitué. Le prix d'une nuit est compris entre à 3 et 6 € (selon la localisation en brousse ou en ville) et le prix d'un repas est fixé à environ 2 €. Ces frais sont versés sur place par les voyageurs directement aux familles, selon les principes de l'économie sociale et solidaire. De cette manière, le tourisme solidaire, levier d'un développement économique durable, profite en premier lieu aux familles, en leur donnant un revenu supplémentaire qui leur sert à améliorer leurs conditions de vie et à scolariser leurs enfants. D'autre part, cette forme de tourisme permettant la découverte véritable de la vie locale, facilite la rencontre, le partage et l'échange.

Des coûts équitables de part et d'autre

L'association perçoit par voyageur le coût de l'adhésion annuelle à l'association (minimum fixé à 15 €) et les frais de participation au séjour (qui varient de 25 à 50 € selon l'âge du voyageur, son statut social, le nombre de personnes voyageant ensemble et la durée du séjour).
L'indemnisation des correspondants locaux lui coûte en contrepartie 100 € par mois. De plus, elle investit dans l'équipement en moustiquaires pour chaque famille dans le cadre de son action de lutte contre le paludisme et aide à l'équipement en matelas et draps si nécessaire.

Une autre personne au Sénégal est actuellement en cours de formation pour prendre en charge une partie du travail de communication ; elle sera également rémunérée chaque mois par l'association.

D'autre part, une cagnotte solidaire reçoit les dons des voyageurs qui servent à aider les familles dans leurs projets économiques ou d'amélioration de l'habitat (sous forme de petits prêts à taux zéro).

Un séjour solidaire, ça se cultive

Afin de préparer au mieux le voyageur et de faciliter son immersion et son intégration, l'association communique sur les règles de vie et les coutumes à respecter. Elle prodigue également des conseils de santé. A cet effet, un guide a été rédigé et est remis à chaque voyageur. Au retour, elle organise une évaluation et une restitution des voyages qui permet de mettre en contact anciens et futurs voyageurs.

 

@ La Case à Voyage 


La Case à voyage : une passion pour l'Afrique partagée par esprit de solidarité

L'association a été créée fin 2005 par deux connaisseuses et passionnées de l'Afrique ayant participé à des missions ou projets de développement là-bas. L'association compte 8 bénévoles, dont 2 ou 3 personnes actives.

La plupart du temps, les voyageurs prennent connaissance de l'existence de l'association de manière fortuite, en faisant des recherches sur Internet, via les forums de voyage… Sinon, l'association est répertoriée dans le guide du routard et le petit futé tourisme solidaire, participe à des salons ou organise des réunions d'information à Lorient.
Les voyageurs peuvent aussi connaitre l'existence du réseau d'accueil au cours de leur voyage ; ils se mettent alors en relation avec le correspondant sur place.
L'adhésion de la Case à Voyage à l'ATES (association de tourisme de l'économie sociale et solidaire) est en cours.

La majorité des voyageurs est francophone (de nationalité française, belge, suisse ou québécoise), mais il se produit que des non francophones contactent l'association. Les correspondants locaux maîtrisant bien l'anglais, ils leur fournissent un accueil et un conseil de la même qualité.

L'association a pour ambition de mieux communiquer sur son existence auprès des grandes écoles et universités afin de proposer ses hébergements à davantage d'étudiants. Elle pourrait aussi envisager d'ouvrir les hébergements à de nouveaux pays (Madagascar, Maroc), d'autant plus que des contacts intéressés existent sur place et que la situation actuelle au Mali rend incertaine la pérennité de ses activités sur place. Mais dans cette hypothèse, un poste de salarié s'imposerait, étant donné la charge de travail déjà très lourde actuellement pour une petite équipe de bénévoles.

 

Pour contacter l'association

La Case à Voyage
Cité Allende -
Boite à lettres n°40.
12 rue Colbert
56100 Lorient

06 48 19 55 88
lacaseavoyage@gmail.com
www.case-voyage.com