Acteurs Bretons de la coopération internationale et de la solidarité

Région BretagneActeurs Bretons de la coopération internationale et de la solidarité
Ajouter un commentaire

Sensibiliser au développement

EADSI

L'éducation au développement, qu'est-ce que c'est ?

L'éducation au développement et à la solidarité internationale est un travail de sensibilisation de l'opinion publique. " Elle vise à changer les mentalités et les comportements de chacun afin de construire collectivement un monde juste, solidaire et durable. Elle informe sur les causes de la pauvreté et du mal-développement, elle éveille l'esprit critique des citoyens et présente des alternatives et des propositions d'engagement accessible à tous. L'EAD SI est une démarche transversale et multiforme par la variété des thèmes et des publics qu'elle touche ". (Educasol)

Donc pour résumer, l'éducation au développement a pour objectif :

D'aider le public à comprendre la complexité du monde, c'est à dire :

  • Comprendre et reconnaître l'autre comme individu différent, inséré dans un ou plusieurs groupes d'individus ayant leurs logiques propres et parfois contradictoires,
  • Avoir conscience des interactions entre les décisions des acteurs politiques et économiques et de leurs répercussions sur l'ensemble de la population de la planète,
  • Saisir la dimension planétaire de certaines questions.

De l'amener ensuite à agir, en tenant compte de cette complexité, pour la construction d'un monde solidaire, en lui proposant des actions individuelles et collectives concrètes.

Où trouver de l'information, des idées, des outils ?

A l'échelle européenne et nationale, différents réseaux et structures s'impliquent dans l'éducation au développement :

- DEEEP, Developing Europeans' engagement for the eradication of global poverty, est le projet de la Confédération Européenne des ONG, CONCORD. DEEEP est un réseau européen qu vise à accroître l'aptitude des ONG à fournir une éducation au développement de bas. Il propose des appuis via l'échange méthodologique, la formation, l'amélioration de la mise en réseau, l'élaboration de politiques et de projets communs. Visitez le site de DEEEP

- ITECO, Centre de formation pour le développement et la solidarité internationale. La démarche d'ITECO vise à replacer les citoyens comme acteurs centraux de la société, en mettant à leur portée des instruments d'analyse de leur propre action ainsi que des principaux mécanismes à l'oeuvre dans la société. Iteco propose sur son site des outils pédagogiques, bien expliqués et faciles à mettre en pratique. Des formations sont organisées tout au long de l'année, aussi bien pour les débutants en ED que pour les professionnels. Consultez leur site.

- Ritimo est un réseau d'information spécialisé sur la solidarité internationale et le développement durable. En France, ce sont près de 80 membres et relais qui répondent au public en proposant de la documentation, des informations, des animations et des pistes pour agir. Ritimo propose des bases de données, des productions documentaires, des outils... N'hésitez pas à visiter le site national du réseau

- Educasol existe depuis mars 2004. La plate-forme a été mise en place par des associations, campagnes et collectifs, pour lesquels l'Education au développement et à la solidarité internationale est une des priorités d'actions. Elle est coordonnée par le CRID. Educasol est un lieu de concertation, de renforcement des pratiques et un espace de promotion de l'éducation au développement.

- ORCADES est une association Poitevine active dans la prise de conscience des inégalités entre le Nord et le Sud. Elle s'engage depuis 25 ans dans la recherche, la sensibilisation et l'éducation en faveur d'un développement solidaire entre le Nord et le Sud. Elle a mis en place une plate-forme de diffusion d'outils pédagogiques, avec des dossiers pédagogiques comprenant des outils et des fiches de travail pour élèves et enseignants, mais également des jeux, des DVD, des expositions ...
Visitez le site de la plate-forme de diffusion des outils pédagogiques, et le site de l'association.

- Le GRAD, groupe de réalisation et d'animation pour le développement. Le GRAD travaille sur des matériels pédagogiques, des jeux, des campagnes...

- Demain le Monde est une campagne nationale d'éducation qui soutient des actions d'information et d'éducation au développement durable et à la solidarité internationale en France. Le thème de la campagne 2007-2010 est la santé pour toutes et pour tous. Le site de la campagne est www.demain-le-monde.org où le dossier de label peut être téléchargé.

Et en Bretagne, alors ?

En Bretagne, le réseau RITIMO dispose de quatre antennes départementales : le RESIA, le CICODES, le CRIDEV, et le CRISLA. (voir ci-contre) et de trois relais : la Pachamama à Saint Brice en Cogles, le Bij de Brest et le Centre de ressources du Palacret à Saint Laurent. Mais bien d'autres associations s'investissent dans la sensibilisation des bretons, en voici quelques exemples :

Dans les Côtes d'Armor :

Une main un sourire agit pour lutter contre les discriminations et rapprocher les populations maghrébines et françaises.

Dans le Finistère :

Kollam Asie, dont l'action est axée sur l'éducation au développement, se mobilise pour soutenir des projets locaux d'éducation et de développement durable en Inde du Sud sous la forme d'interventions dans les établissements scolaires avec une malle pédagogique indienne.

En Ille et Vilaine :

La Pachamama (ex-Péruanim) est à la fois un epsace d'expressions citoyennes pour les jeunes et un espace de formation, d'échanges et de compétences sur l'éducation et la citoyenneté internationale.

Dans le Morbihan :

Deux mains en Afrique a pour but de permettre à des jeunes (lycéens, étudiants) de s'engager et de prendre conscience des enjeux de la solidarité internationale.

Sitala, terme générique regroupant deux associations: Sitala Lillin’ba en France, et Sitala du Houët au Burkina Faso oeuvre pour une compréhension individuelle et collective, par le vécu, de la richesse des différences culturelles et agit pour le développement de la personne dans sa rencontre avec les autres La finalité du projet global est d’impulser une dynamique interculturelle et citoyenne entre la France et le Burkina Faso par les arts et le spectacle