Acteurs Bretons de la coopération internationale et de la solidarité

Région BretagneActeurs Bretons de la coopération internationale et de la solidarité
Ajouter un commentaire

La production agricole

photo CE 4 ©CE / Dorn

Retour au sommaire des données chiffrées


 

Vous trouverez toutes les informations relatives aux sources, ainsi que des définitions, cartes, graphiques et tableaux illustrant ces données dans le document pdf ci-contre.

La population agricole

La population active agricole mondiale représente quelques 1.34 Milliards de personnes, soit 43% de la population active mondiale. L'agriculture est encore de loin le premier secteur en terme d'emploi.
En 2003, elle fait vivre 2.6 milliards de personnes, à 95% dans les pays en développement.

La très forte progression de la production agricole depuis 50 ans

Cette augmentation de la disponibilité alimentaire par habitant tient à une forte croissance de la production agricole mondiale. Au cours de la seconde moitié du 20ème siècle, la production agricole et alimentaire a été multipliée par 2.6, progressant davantage en 50 ans qu'en 10 000 ans.

La production agricole a connu un taux de croissance de 3% par an pour tous les produits pendant les années 60. Cette progression s'est ralentie mais atteignait 2 % par an au milieu des années 90.
L'augmentation de la production est liée à trois sources principales :

  • l'expansion des terres arables
  • l'accroissement de l'intensité culturale (fréquence des récoltes sur une même superficie)
  • l'amélioration des rendements


De 1961 à 1999, la surface cultivée pour nourrir un habitant a été divisée par deux (de 0.45 à 0.25 hectare par habitant), il y a donc eu intensification à l'hectare, avec plus que doublement du rendement moyen végétal de 8600 à 19200 kcal/jour/ha.

De fortes disparités géographiques dans la production

La disponibilité alimentaire globale est très inégalement répartie : de 2400 kcal/jour/habitant en Afrique subsaharienne à 4000 dans les pays de l'OCDE. L'augmentation des rendements a bénéficié de façon inégale aux populations selon les régions, et les écarts entre grandes régions se sont accrus : les écarts de rendements entre pays développés et pays en développement sont aujourd'hui de 1 à 3.4 (ils étaient de 1 à 2 en 1960).
Les écarts de productivité du travail dans l'agriculture sont bien plus considérables : ils sont estimés de 1 à 1000.

D'importants écarts de productivité

Parmi les actifs agricoles, 2% des agriculteurs possèdent une exploitation motorisée ; environ 250 millions utilisent la traction animale (bœufs, chevaux, mulets, zébus, buffles…) ; les 75% restant n'ont que la force de leur travail, et aucun accès aux techniques modernes.
La production agricole dans les pays en développement nécessite une main d'œuvre importante. La densité de la population agricole est 27 fois plus importante dans le monde en développement que dans les pays développés.

L'inégal accès à la terre

4% des propriétaires fonciers dans le monde contrôlent ainsi la moitié des terres cultivées.
Dans 83 pays pauvres, 3% des propriétaires possèdent ou contrôlent les 4/5e de la terre.
Au Brésil, où le Mouvement des Sans Terres a été initié, le nombre de paysans sans terre est estimé à 12 millions. 1% des exploitants détient 44% de la surface agricole.
70% des indiens, agriculteurs ou travailleurs agricoles, ne possèdent pas leur terre.

Les difficultés d'accès aux crédits dans les pays du Sud

L'accès au crédit et notamment au micro-crédit reste encore marginal : seuls 80 millions de personnes dans les pays en développement bénéficient des services des institutions de microfinancement, et près de trois milliards de personnes n'ont pas ou peu accès aux services financiers formels (Banque Mondiale).

Le développement de la production agricole non alimentaire

La consommation actuelle d'agrocarburants est de 15,5 millions de tonnes/an: 6,4 millions au Brésil, 6,8 aux États-Unis et 2 dans l'Union européenne . Cette production d'agrocarburants a utilisé à peu près 100 millions de tonnes de céréales, soit à peu près 4,7 % de la production mondiale en 2007-2008 (Banque mondiale).
Les besoins futurs en production agricole pour l'alimentation

L'augmentation de la demande

Globalement, d'ici 2050, il faudra doubler la production agricole. Une augmentation de 75% de la demande mondiale de céréales et un doublement de la demande mondiale de viande sont prévus entre 2000 et 2050.

Ces prévisions, fondées sur la poursuite des politiques et pratiques actuelles, prennent en compte l'évolution de la démographie mondiale et la modification de l'architecture de distribution des revenus au cours des 50 prochaines années, qui devraient entraîner un changement des habitudes alimentaires et un accroissement de la demande de nourriture.

Plus de trois quarts de l'accroissement de la demande de céréales et de viande devrait s'observer dans les pays en développement.

La disparité des besoins alimentaires par continent

L'effort d'accroissement de production sera très inégal : entre 2000 et 2050, l'Afrique devrait plus que quintupler sa production et l'Asie devrait plus que la doubler.


 

Retour au sommaire des données chiffrées