Acteurs Bretons de la coopération internationale et de la solidarité

Région BretagneActeurs Bretons de la coopération internationale et de la solidarité

Eau et assainissement

photo n°18 ©Source: Ville de Fougères

Les acteurs de la coopération internationale et de la solidarité ont pris conscience, en Bretagne, des enjeux de l'eau et de l'assainissement à l'échelle du monde, au point d'en faire un axe fort de leurs actions respectives : forage de puits villageois ou pastoraux en milieu rural, appui à la réalisation de latrines collectives écologiques et à moindre à coûts dans les villages, co-financement de mini-adductions d'eau potable en milieu semi-urbain, aide à la structuration des habitants usagers en comités de gestion de l'eau, formation d'artisans réparateurs, construction de réseaux de collecte des eaux de pluie et des eaux usées… les projets qui visent à améliorer l'accès à l'eau potable et à un assainissement de base pour les populations les plus défavorisées sont multiples.

Les structures de coopération internationale bretonnes investies dans le domaine de l'eau et de l'assainissement ont été recensées par le pS-eau. N'hésitez pas à consulter cette base de données, vous y trouverez des contacts et des exemples de projets.


En France, la loi 2005-95 du 9 février 2005, dite loi Oudin-Santini, encourage l'engagement des collectivités dans ces deux domaines. Elle permet aux collectivités, aux EPCI ou aux syndicats mixtes chargés des services publics de distribution d'eau potable et d'assainissement, de consacrer jusqu'à 1% de leur budget « eau » à des actions de coopération décentralisée, d'aide d'urgence ou de solidarité internationale dans le domaine de l'eau et de l'assainissement. Les Agences de l'eau peuvent également affecter jusqu'à 1% de leurs ressources pour des actions à l'international, et, pourquoi pas, cofinancer des projets engagés par des collectivités locales.
En décembre 2006, la loi Oudin-Santini a vu son champ élargi au secteur de l'énergie : les collectivités ou syndicats chargés de la distribution du gaz et de l'électricité peuvent également consacrer, jusqu'à 1% de leurs ressources à des actions de coopération.

Productions

Suite aux universités d'été de l'eau de septembre 2006, à Guidel, la CASI, CBCI, l'ARIC et pS-eau ont réalisé des temps d'échange autour du 1% solidarité-eau en 2007 et 2008. Les enseignements de ce « tour de Bretagne » ont été présentés dans le cadre des Assises de 2009 (temps-eau).

Un documentaire récent pour comprendre les enjeux liés à la gestion de l'eau "Water makes money" a été réalisé en 2010 et est disponible au visionnage sur les sites de téléchargement légaux.

 

Le programme Solidarité-Eau

Le ps-Eau est une association qui encourage les actions de solidarité internationale pour l'accès à l'eau et l'assainissement dans les pays en développement. En s'appuyant sur les résultats de ses programmes de recherche action menés sur le terrain, le pS-Eau appuie les acteurs français de la coopération décentralisée et non gouvernementale pour un renforcement des compétences et une amélioration de la cohérence des actions. Dans ce cadre, elle met à disposition de nombreux outils et publications et anime des formations thématiques. Le dernier guide pratique édité en juillet 2012 d'accès à l'eau potable dans les pays en développement propose une réflexion à la mise en place d'un service de l'eau potable performant et durable. En outre, elle organise régulièrement des séminaires afin de capitaliser les pratiques et avoir un retour d'expériences.
Le site